Classement/ Football ivoirien: Voici les 3 meilleurs footballeurs de l’histoire !

La Côte d’Ivoire a une tradition de grands footballeurs. Cependant, ils sont 5 attaquants qui ont marqué de leurs empreintes l’histoire du football ivoirien. Il s’agit de Didier Drogba dit Daï Zoko ou Gbagbadê, Abdoulaye Traoré dit Ben Badi et Laurent Pokou dit l’homme d’Asmara ou l’empereur baoulé.

 

N°1: Didier Drogba “Gbagbadèh”, la légende vivante

Résultat

Didier Drogba est une légende vivante en Côte d’Ivoire. S’il n’est pas le plus talentueux, il est celui qui a le plus impacté le football ivoirien. Daï Zoko qui a commencé sa carrière en France au Mans Union Club 72, c’est en 2002 qu’il débute son aventure avec les Eléphants. Nommé capitaine de la sélection, dont il est le meilleur buteur avec 66 buts, il a été deux fois finaliste de la Coupe d’Afrique des Nations en 2006 et 2012. Il a en outre conduit les Eléphants trois fois de suite à la Coupe du monde. A la retraite, son ombre plane toujours sur le Onze national qui peine à trouver un attaquant de sa trempe.

 

N°2: Laurent Pokou, l’éternel “homme d’Asmara”

Résultat

Laurent Pokou est surtout celui qui a marqué les consciences. Joueur spectaculaire, rapide, dribbleur, et un buteur efficace, il se fait connaître nationalement alors qu’il joue avec l’USFRAN Bouaké puis l’ASEC Abidjan, club avec lequel il obtient la plupart des titres figurant à son palmarès. Avant-centre titulaire de l’équipe de Côte d’Ivoire, il obtient une reconnaissance internationale en obtenant le titre de meilleur buteur de la Coupe d’Afrique des nations en 1968 et 1970. Son record de quatorze buts, marqués lors de ces deux éditions de la compétition, n’est battu qu’en 2008, par Samuel Eto’o.

 

N°3: Abdoulaye Traoré dit Ben Badi, “le mouton d’or”

Image

Abdoulaye Traoré est sans nul doute le plus doué de sa génération. Tellement talentueux qu’il était un peu comme le fétiche des supporters ivoiriens. Avec une technique incomparable, il a conduit l’Asec Mimosas en finale de la Coupe des clubs champions, devenue Ligue des champions, en 1995 perdue devant les Sud-Africains d’Orlando Pirates et l’équipe nationale sur le toit de l’Afrique en 1992.

La Côte d’Ivoire aurait eu une attaque de feu si c’est trois virtuoses du ballon rond était de la même génération.