Chute de Gbagbo : Simone coupable comme grâce Mugabé ?

Dans une de ses publications de ce jeudi 23 novembre 2017, jeuneafrique.com a dressé le tableau des Premières dames africaines accusées à tort ou à raison d’avoir provoqué la chute de leurs maris au pouvoir. Et parmi celle-ci, figure l’ex Première dame de Côte d’Ivoire Simone Ehivet Gbagbo à l’instar de grâce Mugabé.

Selon le site de l’hebdomadaire panafricain, beaucoup ont vu sa main derrière le refus de son mari, Laurent Gbagbo, de reconnaître sa défaite à l’élection présidentielle de 2010. L’ex-première dame est soupçonnée d’avoir été à la tête d’escadrons de la mort. Condamnée à vingt ans de prison, elle n’a rien perdu de ses ambitions. Ses proches assurent qu’elle pourrait se relancer en politique si elle était un jour libérée.