Bobo Avatar, un fidèle lieutenant de DJ Arafat lance un défi à Tiesco le Sultan : « Partout où je t’attrape, tu vas apprécier »

Comme Booba et Kaaris qui se sont donnés rendez-vous sur un ring pour se battre, Tiesco le Sultan a également invité son rival DJ Arafat sur un terrain de combat. Cet appel régulier au combat ignoré par DJ Arafat préoccupé par la promotion de son album ‘’Renaissance’’ a fini par lasser l’un de ses plus fidèles lieutenants. En l’occurrence son musicien Bobo Avatar qui se charge de combattre à la place de son mentor occupé.

Bobo Avatar, l’un des plus fidèles lieutenants de Daïshikan veut mettre KO Tiesco le Sultan qui n’a cesse d’inviter à un combat de boxe son mentor. À en croire le guitariste chevronné, il est temps de fermer le claquer à Tiesco dont toute la stratégie de communication et de promotion est basée sur le buzz et le clash.

« Tiesco, partout où je t’attrape, tu vas apprécier », a-t-il prévenu. Selon lui, DJ Arafat étant concentré sur la promotion de son album, il s’est proposé de venger le patron de la Yôrôgang pour mettre fin à cet épisode d’appel au combat. « Champion, un homme fort ne parle pas trop. Comme Didier n’a pas le temps en ce moment parce que concentré sur la promotion de son album, je me propose de faire le combat à sa place. Je te donne donc rendez-vous au Haut Niveau où au Ferrari », a-t-il lancé dans une vidéo publiée sur sa page Facebook.

À en croire Bobo Avatar, ce combat ne va pas durer longtemps puisque convaincu de finir rapidement avec son adversaire. Quoique de son côté Tiesco le Sultan semble préparer depuis quelque temps ce duel. « Pour garder la forme et mes bons réflexes en attendant le combat du siècle contre Arafat, je suis prêt à miser 5 millions F Cfa cache contre n’importe quel artiste du showbiz ivoirien qui a ses 5 plaques et qui est prêt à tester le Rebel », peut-on lire sur la page Facebook de Tiesco.

En septembre de l’an dernier, Tiesco le Sultan et Pantcho le Gatair en étaient arrivés aux mains. Après avoir copieusement tabassé son adversaire, Le Rebel s’était vu notifier une plainte. Pantcho le Gatair avait simulé deux côtes brisées et exigé en retour près de 10 millions F Cfa comme dommages et intérêts. À la suite, Tiesco avait demandé pardon pour s’être emporté en bastonnant son adversaire.

 

Philip KLA