Bédié et Ouattara s’affrontent: Soro veut prendre le pouvoir

L’actualité nationale est dominée, ce lundi 28 janvier 2019, par les différentes déclarations des Présidents Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara au sujet du congrès du RHDP unifié, tenu le 26 janvier dernier.

«Bédié attaque le RHDP unifié: C’est le Rassemblement des détourneurs de deniers publics», titre Notre Voie, qui ajoute toujours au sujet du congrès que «Ouattara parle, le stade se vide». Sur le même sujet, Le Temps barre à sa Une du lundi: «Bédié à Ouattara: C’est du tohu-bohu pour rien».

Le journal indique que dans un discours très acerbe depuis Daoukro, Henri Konan Bédié fustige les tenants du RHDP unifié qui, dit-il, sont inscrits dans de vaines tentatives de destabiliser le PDCI, non sans dénoncer les propos d’Hamed Bakayoko dans l’affaire «2020 est déjà bouclé». Des propos qui, selon Bédié, sont l’expression manifeste de la volonté de confisquer le pouvoir.

De leurs côtés, L’Expression et le Jour plus se satisfont de la grande mobilisation des militants lors du congrès du RHDP le 26 janvier dernier au stade Félix Houphouet-Boigny. «Présidentielle 2020: le RHDP tue le match», titre L’Expression qui indique que plus de 100 000 Ivoiriens se sont mobilisés au Plateau.

«Le RHDP sera au pouvoir jusqu’en 2050», informe le journal qui cite les propos du Président Ouattara. «Du jamais vu en Côte d’Ivoire», titre Le Jour plus. Pour Le Mandat, 200 000 militants disent oui au RHDP. «Ouattara: Je continuerai de travailler pour tous les Ivoiriens (…) Moi, j’ai pardonné (…) Les électeurs ne veulent plus d’alliance de circonstance», barre à sa Une le journal.

Pendant que Ouattara et Bédié se lancent des piques à distance, Guillaume Soro, lui, se prépare pour la présidentielle de 2020. «Après avoir boycotté le congrès/ Soro défie Ouattara: Je suis candidat en 2020 (…) Ce n’est pas négociable», titre LG infos.

David YALA