Avant la tenue du sommet UA-UE, ADO veut se débarrasser des prisonniers...

Avant la tenue du sommet UA-UE, ADO veut se débarrasser des prisonniers politiques

PARTAGER

A 16 jours du sommet UA-UE, le président ivoirien, Alassane Ouattara, veut libérer les  détenus proches l’ancien président Laurent Gbagbo, incarcés à la faveur de la crise post-électorale de 2011. Selon echos-confidentiels, le Chef de l’Etat, manoeuvrerait fort présentement avec l’appareil judiciaire pour accelerer la procédure.

Programmée pour se tenir les 29 et 30 novembre 2017 à Abidjan, la grande rencontre entre les dirigeants Africains et leurs homologues Européens va rassembler plus de 10.000 participants issus de 110 pays.

En marge de ce colloque intercontinental, Plusieurs acteurs issus des organisations alter mondialistes se sont invités eux aussi au bord de la lagune Ebrié pour organiser un contre sommet afin de dénoncer le capitalisme sauvage et les violations des droits de l’homme.

Pour éviter d’être embarrassé par la question des prisonniers politiques pendant le sommet, Alassane Ouattara met la pression sur l’appareil judiciaire, afin que les procédures de liberté provisoire soient amorcées au plus vite pour plusieurs pro- Gbagbo en détention sans jugement depuis l’arrestation de l’ancien Président.

Il est à noter que l’évènement sera couvert par presqu’un millier de journalistes venant du monde entier, qui auront l’occasion de s’imprégner des réalités sociopolitiques de la Côte d’Ivoire.

Affaire à suivre…

 

Avec echos-confidentiels

PAS DE COMMENTAIRES