Audience avec Amani N’Guessan à Bruxelles, Gbagbo dénonce l’ingérence de l’Etat dans le fonctionnement du FPI

Depuis sa visite manquée avec Laurent Gbagbo à la Haye, Amani N’Guessan Michel, ancien ministre et proche d’Affi N’guessan avait pris ses distances d’avec le front populaire ivoirien (FPI).

Après Agnès Monnet, l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo a reçu ce vendredi 19 avril 2019 Amani N’Guessan Michel à la demande de ce dernier, apprend KOACI de source bien introduite.

Selon un communiqué qui sanctionné la rencontre transmis, l’ancien ministre de la défense, a indiqué à son mentor qu’il est venu se mettre à sa disposition et qu’il le reconnait comme étant le Président du Front Populaire ivoirien (FPI).

Il s’est engagé, entre autres missions, à contribuer à la reconstruction du FPI.

Selon le communiqué, Laurent Gbagbo, après avoir remercié Michel Amani N’guessan pour cette visite, a rappelé que le combat du FPI  pour la démocratie a abouti au multipartisme en Côte d’Ivoire.

« Ce combat n’est pas achevé. Nous ne devons donc pas reculer devant l’ingérence de l’Etat dans le fonctionnement interne d’un parti. Cela n’est pas de nature à permettre le fonctionnement normal de la démocratie dans un Etat de droit ».

Il a conclu en réaffirmant sa détermination et son engagement pour la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire.

Notons que pour la circonstance Laurent Gbagbo avait à ses côtés les Vice-présidents du FPI  «Gbagbo ou rien  »,Laurent Akoun  , Odette Sauyet et le Dr Coulibaly Issa Malick.

Jean Chrésus