Au cours d’une rencontre avec  »KKB »; Des « parents » de Gbagbo dévoilent une action pour Ouattara, ce que Blé Goudé a dit par téléphone

Répondant à l’invitation des chefs traditionnels originaires de la région du Gôh vivant dans le District autonome d’Abidjan, Kouadio Konan Bertin dit KKB, l’ex-député de Port-Bouët, était au Baron de Yopougon, mercredi 8 mai 2019. Objectif de cette rencontre, prendre les nouvelles de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, leurs deux fils, récemment acquittés de crimes contre l’humanité par la Cour pénale internationale (Cpi) mais toujours gardés en Europe. Pour KKB, qui leur rend visite régulièrement, l’occasion était tout trouvée pour parler de paix et de réconciliation.

Face à ses hôtes du jours venus de la région du Goh, KKB a tenu un discours franc à ces chefs coutumiers qui ont pris l’engagement d’organiser, dans prochains jours, une cérémonie d’hommage au président de la République, Alassane Ouattara, en gage de bonne volonté et de leur intention d’aller effectivement à la paix et au dialogue. « Merci parce que vous avez commencé à essuyer nos larmes. Nous vous donnons notre soutien. Nous allons vous aider en organisant une cérémonie d’hommage au président de la République, Alassane Ouattara, à Abidjan », a déclaré le chef central de cette communauté, Gbo Guina Décoster, après avoir sollicité auprès de KKB une aide pour rencontrer et échanger avec les autorités au pouvoir.

Quant à Kouadio Konan Bertin, candidat à l’élection présidentielle de 2015, il a donné les nouvelles fraîches de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé, annonçant même qu’il se rendra en Europe pour rencontrer l’ex-ministre Blé Goudé, dans 5 jours. Séance tenante, il a lancé un appel téléphonique vers les Pays-Bas où vit actuellement l’ex-leader de la jeunesse patriotique. Quand les « parents » de l’ex-prisonnier ont entendu sa voix, l’émotion a gagné toute la salle qui était pleine. « Je les salue… », a affirmé Blé Goudé, suscitant des cris de joie.

KKB, lui, a appelé Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara au dialogue. « J’ai dit à mon oncle Gbagbo:  »tu es libéré, les Ivoiriens sont contents, le peuple t’attend. Il faut que tu retournes dans ton pays. Mais, j’ai des inquiétudes. Ceux qui t’ont emmené ici sont au pouvoir. Tu rentres comment ? Est-ce qu’on va souhaiter qu’il y ait un coup d’État pour que Laurent Gbagbo rentre ? Qu’est-ce qui nous reste à faire ? Je dis, à ce tournant-là, la seule chose à faire, c’est le dialogue. Mais, dialogue avec qui ? Dialogue entre Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara. Ne tournons pas autour du pot. Tant qu’on n’a pas compris qu’il s’agit de faire en sorte que Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara se parlent, on va continuer de tourner autour du pot. Quand on arrive à ce tournant, il n’y a pas de place pour l’orgueil », a soutenu KKB. « Lundi, je voyage. Je suis convaincu que c’est le chemin. On ne peut pas laisser la guerre en héritage à nos enfants. Il faut que la paix revienne comme avant… Il faut nous tous, dans cette période, qu’on sache tenir notre langue. Qu’on soit parent d’Alassane Ouattara ou de Laurent Gbagbo, il faut qu’on soit prêt à accepter de revivre ensemble », a-t-il insisté.

«Je vais déplacer de grandes montagnes dans ce pays. Je suis prêt à tous les sacrifices… Alassane Ouattara construit de grandes choses. Si on a l’impression qu’on ne voit pas cela, il y a une raison. Des gens pleurent, il faut sécher leurs larmes et ils verront les grandes œuvres. Une chose qui va sécher vraiment les larmes, c’est que Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé rentrent en Côte d’Ivoire. Il faut qu’ensemble, nous préparions leur retour. Ce qu’il faut, c’est le dialogue. La seule chose à faire, c’est son retour. C’est à cela qu’on doit travailler ». Et le membre du Bureau politique du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) de critiquer ceux de son parti qui estimaient, hier, que Laurent Gbagbo était infréquentable. « Maintenant, il est fréquentable, après 9 ans. Que Dieu nous bénisse tous », a-t-il martelé, avant de promettre d’accompagner ces chefs traditionnels dans leur initiative.

Hervé KPODION