Attention : « Tabac-pilules », un cocktail dangereux pour les femmes

De nombreuses femmes à travers le monde utilisent des pilules comme méthodes contraceptives pour éviter les grossesses non désirées. Seulement voilà, parmi elles il existe des consommatrices de tabac qui ne savent pas qu’elles courent un grave danger en mélangeant pilules et cigarette. Ce cocktail est très dangereux pour la santé et pourrait avoir des conséquences graves.

Selon une étude réalisée par des scientifiques occidentaux, le mélange pilules-tabac est dangereux pour la santé. Ainsi, consommé la cigarette pendant l’utilisation de pilules pourrait avoir des conséquences graves que nous n’avions jamais soupçonné. Voici trois des conséquences les plus communes sur l’organisme des femmes qui usent de ce cocktail nocif.

Une augmentation des saignements

Selon une étude, faire un cocktail de tabac et pilule crée des modifications au sein de notre métabolisme. Cette modification peut augmenter ou diminuer la fréquence des saignements chez les femmes sous contraception orale ayant la cigarette comme amie. Personne n’ignore aussi que l’association du tabac à la pilule contraceptive favorise le cancer du col de l’utérus lié au virus HPV.

Un risque supplémentaire de développer des maladies cardio-vasculaires

Le risque d’accident cardiovasculaire est multiplié par 20 si vous êtes un fanatique de cigarette et de pilule. L’étude MEGA a ainsi montré que les femmes fumeuses qui prenaient la pilule, avaient un taux de risque de thrombose (caillot de sang) 8,8 fois plus élevé que les femmes non fumeuses.

Une autre étude, menée par l’OMS, a montré que le risque d’infarctus du myocarde était multiplié par 11 en cas de tabagisme seul, et par 87 si le tabac y était associé.

L’âge est un facteur prépondérant

Les risques de développer des cancers ou des maladies cardio-vasculaires dépendent du nombre de cigarettes fumées par jour, mais aussi de l’ancienneté du tabagisme. Ainsi, le risque absolu de mort par maladie cardio-vasculaire chez les fumeuses (de 15 à 34 ans), est de 3,3 pour 100 000 et de 29,4 pour 100 000 chez les fumeuses qui ont entre 35 et 44 ans. Après 40 ans, le risque est de 58,9 chez les femmes qui fument contre 7,1 chez les non fumeuses(étude).

 

avec afrikmag