Après Bonaventure Kalou, Yaya Touré s’en prend aussi à Sidy Diallo

Le président de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF),Sidy Rechercher Sidy Diallo, a, à nouveau, été pointé du doigt de l’échec actuel dufootball Rechercher football Ivoirien.

Dans un entretien sur la chaîne privée française Canal + Sport, l’ex-international ivoirien, Yaya  Touré, actuel sociétaire de Manchester City a ouvertement indiqué avoir vu venir les germes ce passage à vide du football  et tient pour responsable l’actuel président de la FIF  d’être à la base des déboires du sport roi en Côte d’Ivoire.

Pour preuve, selon lui, sa mauvaise gestion  du cas Hervé  Renard au lendemain du titre de champion d’Afrique acquis en 2015 au Gabon qu’il aurait souhaité que la Fédération conserve pour assurer la continuité, vu que c’est un galvaniseur de troupes.

« J’ai dit au Président de la FIF  : il faut qu’on garde Hervé  Renard. Sidy  Diallo m’a dit : oui on le fera on le gardera. Mais sa réponse et l’expression de son visage m’ont fait comprendre que c’était foutu », a-t-il souligné.

L’ancien capitaine des Eléphants dont les relations avec Sidy Diallo étaient déjà très compliquées en raison de certaines divergences de vue sur la gestion  du football  dépeint le manque d’un cadre adéquat actuellement pour faire évoluer le football, comme en Europe
« Nos dirigeants du football  ivoirien viennent discuter en Europe avec leurs homologues pour parler de choses sérieuses et d’avenir. Mais une fois au pays, ils n’en font rien. Tout tombe dans l’oubli », a-t-il déclaré.

Après les déclarations de Bonaventure Kalou la gestion  de la FIF, que cache cette nouvelle sortie médiatique de l’un des ténors de la génération dorée des Eléphants, dans un contexte où la démission du président de la maison au Verre est réclamée, les jours à venir devraient en dire plus.

Casimir Boh, Abidjan