Amoudé Traoré, l’homme par qui tout est arrivé à Bouaké, de cordonnier à Lieutenant-commandant du CCDO

La capitale du centre du pays,Bouaké  a été une nouvelle secouée par des tirs depuis jeudi dernier.

Dans la nuit du mardi des soldats venus de 3è bataillon selon nos informations, ont attaqué et cambriolé et mis le feu à la base du Centre de Coordination des Décisions Opérationnelles (CCDO) située dans le quartier Sokoura .

Ces derniers ont exprimé ainsi leur mécontentement à en croire nos sources, pour réclamer la tête d’un certain Traoré Amoudé.

Si pour l’heure nous ignorons les raisons de cette affaire qui semble être personnelle entre ce dernier et des militaires  qui l’en veulent, nous avons essayé d’en savoir un peu plus sur l’homme dont-il est question.

Après nos investigations, il ressort que, Amoudé Traoré qui serait cordonnier de son état, est un ex rebelle qui a sécurisé la ville de Bouaké  durant la crise de 2002 à 2011.

Après la crise post-electorale, il aura été intégré dans l’armée avec le grade de caporal, avant d’être parachuté Lieutenant –commandant du CCDO lors de l’installation de cette unité d’élite de la gendarmerie et de police à Bouaké.

C’est ce qu’on peut retenir de l’homme devenu indésirable aujourd’hui auprès de certains soldats depuis qu’il a été propulsé au sein de la hiérarchie du CCDO  dans le Gbèkè.

Au delà des diversions d’affaires de femmes lancées sur la toile, Traoré Amoudé  fait l’objet d’un vent de ras le bol militaire pour, selon nos informations, être suspecté d’être à l’origine de basses manœuvres visant à nuire aux militaires  de Bouaké.

Donatien Kautcha, Abidjan