Amicale des anciens de la FESCI : Voici ce que pense Blé Goudé

Détenu à la Cour pénale internationale (CPI) depuis le 22 mars 2014, Blé Goudé suit attentivement l’actualité politique ivoirienne. Il vient de confier récemment à nos confrères de Connectionivoirienne.net qu’il est disposé à recevoir des anciens de la FESCI (Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire). Les échanges porteront sur l’amicale des ex fescistes qui vient de voir le jour.

Selon Connectionivoirienne.net, Blé Goudé ne trouve aucun inconvénient à recevoir ses anciens compagnons de lutte à La Haye. Tout en prônant la paix au sein des anciens de la FESCI, celui que l’on surnomme « le général de la rue » s’est dit intéressé par « toute initiative qui peut rapprocher notre génération mais aussi les Ivoiriennes et les Ivoiriens ».

«Oui, avant de me prononcer sur le fond, j’encourage les camarades à aller dans le sens de tout ce qui peut faire lever nos divergences accumulées durant nos longues années de militantisme. Toute initiative qui peut rapprocher notre génération mais aussi les Ivoiriennes et Ivoiriens, est à encourager. Nous devons aller ensemble à la Paix ! Nous avons une mission ! Je te charge de dire aux camarades que je suis prêt à les rencontrer ici à La Haye. Ensemble avec toi, mes avocats et nos camarades de la FESCI, nous allons en définir les modalités et l’agenda», a confié l’ex ministre de la Jeunesse de Laurent Gbagbo à nos confrères.

Une démarche qui se démarque de celle de Damana Pickass qui avait rejeté du revers de la main l’amicale des anciens fescistes. « La rencontre entre anciens fescistes qui s’est déroulée au domicile du leader de la rébellion armée (MPCI), vice-président du RDR ce dimanche 18 mars 2018 est tout simplement un scandale, un grossier montage, une imposture intolérable et inadmissible. Les anciens de la FESCI ne peuvent pas donner une image aussi hideuse et méprisable de cette prestigieuse organisation à laquelle d’ailleurs ils n’appartiennent plus », avait affirmé l’ex secrétaire général adjoint de la FESCI nationale de 1995 à 1998.