Affaire « Soro est l’un de mes fils »/ Soro répond à Ouattara : «On gagne un père, on perd un père»

Dans l’interview qu’il a accordée en début de cette semaine à RFI, le président de l’ République, Alassane Ouattara, déclarait que Guillaume Soro est un de ses ‘’fils’’ au même titre que beaucoup d’autres personnalités politiques en Côte d’Ivoire.

Dans une vidéo à peu près 6 minutes qui a été publiée ce mercredi 13 février 2019 sur sa Web télévision, GSK TV, l’ancien président de l’Assemblée nationale, revenant sur les raisons de sa démission, s’étonne du changement brusque de la personnalité d’Alassane Ouattara depuis son accession à la magistrature suprême.

« Depuis mai 2017, je me suis préparé à cette éventualité parce que si vous vous souvenez bien, le Président Ouattara, au cours d’une interview, pour la première fois, m’a appelé ‘’jeune homme’’. Ce n’est pas le mot ‘’jeune homme’’ qui m’a choqué, parce que le mot ‘’jeune homme’’ peut être affectif, mais c’est la colère et la rage qui ont entouré le mot ‘’jeune homme’’ », se souvient-il, amer.

Selon Guillaume Soro, depuis cette époque, il a toute suite compris que sa relation à venir avec l’actuel chef de l’Etat, ne pouvait pas prospérer. « C’est ainsi que j’ai dit à mes collaborateurs : le Monsieur que j’ai connu dans l’opposition, qui était charmeur, qui était élégant, qui était avec beaucoup de qualificatifs, aujourd’hui devenu Président, n’était plus le même », regrette-t-il.

Puis de confier que sa démission de la présidence de l’Assemblée nationale ne devrait normalement surprendre personne. « Ça ne devrait surprendre personne aujourd’hui qu’Alassane demande ma démission à la tête du parlement », dit-il. Ajoutant qu’« on gagne un père, on perd un père ». Le père qu’Alassane Ouattara a été autrefois pour lui, n’est plus le même aujourd’hui.

Soro serait-il donc à la recherche d’un nouveau père politique ? Seul l’avenir nous situera. Pour l’heure, l’ex-PAN entretient de très bons rapports avec Henri Konan Bédié (84 ans), ancien chef de l’Etat et actuel Président du PDCI-RDA.

David YALA