Affaire Lobognon, ses avocats exigent du procureur Adou la libération immédiate de leur client

La détention du député de Fresco est jugée arbitraire par ses avocats.

Dans une déclaration transmise à KOACI ce mercredi 23 janvier 2019, les quatre avocats d’Alain Lobognon, écroué à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) depuis le 15 janvier dernier pour divulgation de fausses informations sur internet, estiment que la détention de leur client est arbitraire et qu’il devrait être immédiatement libéré.

Me Diarrassouba (avocat du MVCI, nouveau parti de Lobognon, ndlr), Me Diallo, Me Sonté, et Me Traoré, conseils du député de Fresco, prétendent que leur client en sa qualité de Député de la nation bénéficie de l’immunité parlementaire telle que consacrée par la Constitution.

« C’est d’ailleurs tout le sens d’une décision qui a été prise par le bureau de l’Assemblée Nationale, le 16 janvier 2019, au cours d’une importante séance présidée par le Président de ladite Chambre, en personne, suivant laquelle il a été requis la suspension de la détention et des poursuites engagées à l’encontre du Député Alain Lobognon en application des dispositions de l’article 92 de la Constitution. La décision susdite a été régulièrement notifiée, à toute fin de droit, au Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance d’Abidjan, au Procureur Général près la Cour d’Appel d’Abidjan, au Président du Tribunal de Première Instance d’Abidjan et au Premier Président de la Cour d’Appel d’Abidjan » font remarquer les avocats du député.

Selon ces derniers, tout a été légalement entrepris par le bureau de l’Assemblée Nationale, aux fins de la remise en liberté immédiate de leur client. Le conseil précise qu’en sa qualité d’ancien membre du gouvernement leur client Alain Lobognon bénéficie, de plein droit, des dispositions de la loi n°2005-201 du 16 juin 2005 portant statut d’ancien Président de la République, d’ancien Chef ou Président d’Institution nationale et d’ancien membre du gouvernement.

Pour terminer, les conseils d’avocats d’Alain Lobognon prenant à témoin l’opinion nationale et internationale invite Richard Adou, procureur de la république à remettre immédiatement en liberté leur client.

« Prenant l’opinion nationale et internationale à témoin, nous, conseils de Monsieur Alain Lobognon, invitons le Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance d’Abidjan, de bien vouloir : remettre, immédiatement, notre client en liberté, et mettre un terme aux poursuites pénales présentement engagées, à son initiative, contre ce dernier », concluent ils.

Pour rappel, Alain Lobognon, proche du président de l’assemblée nationale Guillaume Soro a été placé sous mandat de dépôt le 15 janvier 2019 dernier pour divulgation de fausses nouvelles sur internet faisant croire que le procureur Richard Adou avait ordonné l’arrestation du député du Plateau Jacques Ehouo, inculpé dans une affaire de détournement de plus de 5 milliards à la mairie du plateau entre 2004 et 2017.

Jean Chrésus