“Affaire Debordo condamné à payer 10 millions FCFA”/ L’artiste donne sa version

“Affaire Debordo condamné à payer 10 millions FCFA”/ L’artiste donne sa version

PARTAGER

Accusé par la structure GV Communication pour non respect de contrat, Debordo Leekunfa a été condamné à verser à la dite structure, la somme de 10 millions de F Cfa. Ne se reconnaissant pas fautif dans cette affaire, le “maîtré-maîtré” livre sa version des faits dans une vidéo.

Selon Guillaume Vergès, responsable de GV Communication, Debordo Leekunfa n’a pas respecté les clauses de leur contrat pour une série de concerts au Burkina Faso. Ce qui a fait perdre beaucoup d’argent au promoteur qui veut être dédommagé.

Debordo de son côté, explique qu’il n’est pas fautif dans l’affaire. Rien ne s’est passé comme prévu pour la série de spectacles au Burkina.

Selon “Opah”, c’est plutôt Guillaume Vergès qui n’a pas respecté ses engagements. Lors du premier spectacle à Bobo Dioulasso, Debordo dit être rentré dans ses fonds propres après avoir maintes fois supplié Guillaume Vergès de lui verser son cachet. Pareil pour le deuxième spectacle à Ouagadougou. Ne voulant pas être dupé encore, l’auteur de “Pikimin” a refusé de monter sur scène à Koudougou pour le troisième spectacle car Guillaume Vergès avait refusé de lui verser la totalité de son cachet.

“ Je n’ai pas joué n’ayant pas reçu mon cachet ”, explique t-il. Avant d’ajouter: ” Personne ne peut bloquer mes voitures. J’ai confiance en la justice de Côte d’Ivoire. Je vais prendre mon argent au Burida”.

Pour l’heure, Debordo ne circule plus dans sa X6 blanche, sa fierté. Ses droits au Burida ont été saisis par les avocats de GV Communications et cela semble ne pas être suffisant pour éponger les 10 millions F Cfa qu’il doit toujours.

Affaire  à suivre…

 

PAS DE COMMENTAIRES

LEAVE A REPLY