Accusations d’attaques contre Raci à Korhogo – Lass PR était dans le bois sacré pour son initiation

Accusations d’attaques contre Raci à Korhogo – Lass PR était dans le bois sacré pour son initiation

Selon certaines accusations, c’est un véhicule appartenant à Lassina Ouattara, chargé de mission à la présidence ivoirienne, qui aurait déposé les personnes non identifiées ayant attaqué samedi 7 juillet 2018, à Korhogo, Nord de la Côte d’Ivoire, des partisans de Guillaume Soro, réunis pour un meeting dans le cadre du Raci, mouvement dirigé par le député Soro Kanigui.

Joint alors qu’il se trouve dans la ville, Lassina Ouattara, alias Lass LR a dit : « Ce n’est pas possible. Ce n’est pas vrai. Je suis arrivé dans la ville, pour parachever mon initiation au Poro. J’ai été dans le bois sacré de 23 heures à 9 heures du matin, ce samedi. Je sortais à peine de mon initiation, lorsque nous avons été informés de ce qu’il s’est passé. Je n’étais au courant de rien. Je suis également à Korhogo, pour parrainer la 47eme promotion du Cafop, et non pour commanditer ce type de choses. Nous devons déplorer et condamner ensemble ce qu’il s’est passé. La situation ne doit pas être une occasion pour formuler des accusations gratuites. Je présente mes condoléances à la famille endeuillée, aux amis de la victime, et mes mots de réconfort à tous les blessés. Agir de la sorte, attaquer des gens qui sont des frères , et avec qui je n’ai aucune animosité, ni adversité particulière, ne fait pas partie de mes pratiques, ni de mes valeurs. Nous devons éviter les accusations, pour aider à une enquête sereine et objective sur ces événements, en vue d’établir toutes les responsabilités».
Pendant que ce démenti était recueilli par l’IA , les accusations ont été pointées du côté de Amadou Coulibaly, dit Am’s, qui se trouvait à Dabakala, dans le cadre d’un meeting d’hommage au chef de l’État. Pour l’instant, l’IA n’a pas pu le joindre pour avoir sa réaction. Au cours des incidents de Korhogo, un mort et trois blessés ont été enregistrés. Président national du Raci, Soro Kanigui Mamadou, a dénoncé l’attaque sur sa page Facebook.
Aux dernières nouvelles, l’auteur et les complices présumés de l’attaque et des coups mortels, ont été mis aux arrêts par la police nationale, sur place à Korhogo . L’enquête déjà ouverte suivra normalement son cours, selon une source judiciaire qui assure qu’il n’y aura pas d’impunité .

Charles Kouassi

Source : Ivorian

Ivorian