2020, Ouattara encourage Gon à poursuivre le dialogue politique pour réussir le défi du réexamen de la composition de la CEI

Un séminaire gouvernemental relatif au Programme d’actions prioritaires (PAP) s’est tenu hier au Palais présidentiel sous la présidence du Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara.

Les travaux se sont articulés autour des communications des ministres et des échanges subséquents, selon cinq axes stratégiques du Plan National de Développement 2016-2020 comme relevé sur place par KOACI.

Il s’agit du renforcement des Institutions pour la Paix et la Bonne Gouvernance, de la Transformation de l’Economie, de l’Amélioration des Conditions de Vie, de la Promotion de la Jeunesse et de la Femme, de l’Emergence d’un Ivoirien Nouveau.

Au titre du Renforcement des Institutions pour la Paix et la Bonne Gouvernance, les principales actions ou activités à mettre en œuvre couvrent les domaines de la défense et la sécurité, de la justice et des droits de l’homme, la modernisation de l’administration publique, la poursuite de la décentralisation, la diplomatie et l’intégration régionale, ainsi que les réformes et la bonne gouvernance.

Au titre de la Transformation de l’Economie, le Gouvernement devra œuvrer à la transformation structurelle de l’économie à travers notamment le développement de l’agriculture et de l’agro-industrie, la transformation des matières premières, l’intensification du programme de réhabilitation et de construction des infrastructures dans les secteurs des routes, des transports et de l’énergie, ainsi que l’amélioration de l’environnement des affaires.

Au titre de l’Amélioration des Conditions de Vie l’action du Gouvernement vise notamment, à assurer le développement et la mise à niveau des infrastructures et services sociaux de base dans les secteurs de la protection sociale, l’assainissement, la santé et l’éducation, à faciliter l’accès à l’eau potable et à l’électricité, à préserver l’environnement et à favoriser l’accès à des logements décents et à moindre coût.

Au titre de la Promotion de la Jeunesse et de la Femme, l’action du Gouvernement vise à préparer la jeunesse aux défis modernes et à renforcer le rôle de la femme dans la société.

Ces actions portent sur l’insertion de la jeunesse, l’équité et le genre, la famille, l’autonomisation de la jeune fille et de la femme et le service civique.

Au titre de l’Emergence d’un Ivoirien Nouveau, les actions et activités à mettre en œuvre doivent viser à rechercher constamment l’excellence, l’intégrité, l’intérêt supérieur de la Nation et la promotion de toutes autres valeurs contribuant à améliorer l’image de la Côte d’Ivoire.

Le Programme d’Actions Prioritaires 2019 met un accent particulier sur le Programme Social du Gouvernement, dont les principales sont entre autres, fournir aux populations, des services de santé de proximité, et améliorer la protection sociale, renforcer les conditions d’accès et de maintien à l’école des enfants de 6 à 16 ans, notamment les jeunes filles, et améliorer les conditions et de vie des étudiants etc.

Les échanges qui ont suivi ont permis de mettre en relief, l’allocation des crédits en tenant compte des contraintes budgétaires, la visibilité de l’action gouvernementale, en termes de suivi-évaluation des différents investissements réalisés, le renforcement de la communication sur les cartes scolaires et sanitaires, l’implication des acteurs institutionnels dans la préservation de la cohésion sociale, le renforcement de la sécurité intérieure, la normalisation des années académiques au niveau des universités, la problématique de l’adéquation formation-emploi, la santé de proximité, la dépravation des mœurs en milieu scolaire et la persistance de la cybercriminalité, les grèves récurrentes dans les secteurs de l’éducation etc.

Les actions prioritaires adoptées au cours du séminaire visent à accélérer en 2019 la mise en œuvre des orientations du Président de la République, pour une transformation profonde de la Côte d’Ivoire et l’amélioration rapide des conditions de vie des populations, tant en milieu urbain qu’en milieu rural.

Par ailleurs, au terme de ce premier séminaire gouvernemental de l’année 2019, le chef de l’Etat ivoirien a indiqué que ce séminaire a été, un cadre de réflexion pour capitaliser les acquis et a permis aux ministres de s’accorder sur les différentes actions à impact direct sur la population.

Selon le chef de l’Etat, lePAP Rechercher PAP 2019 vise donc à consolider les acquis des années antérieures, mais aussi à ouvrir de nouveaux chantiers susceptibles de contribuer à l’amélioration continue des conditions de vie de nos concitoyens.

Ouattara a annoncé que des actions concrètes devront être proposées à tous les citoyens pour les conduire à un changement de mentalité favorable au développement de notre pays et à l’émergence d’un «Ivoirien nouveau »
«Il s’agira de continuer de promouvoir la moralisation de la vie publique, la recherche de l’excellence dans le travail, la lutte contre la corruption, le respect et la protection des biens publics, le respect de l’environnement, par des gestes écologiques élémentaires, au regard, notamment, des tragédies survenues l’année dernière dans notre pays, avec les inondations, »s’est justifié le Président de la République.

Il a encouragé le Premier ministre à poursuivre le dialogue politique ouvert et inclusif qu’il a déjà entrepris, en vue de réussir le défi lié au réexamen de la composition de la Commission Electorale Indépendante (CEI).

Alassane Ouattara a invité chacune et chacun des ministres à poursuivre l’exécution de la loi de programmation militaire, en vue d’une réforme profonde de des forces de défense et de sécurité.

«Il s’agira également de renforcer la capacité de réaction de nos forces, face aux menaces de tous genres qui secouent, malheureusement encore, notre sous-région,» a-t-il insisté.

Ouattara estime enfin que dans la politique d’intensification des relations de coopération Sud-Sud, suite à la ratification de l’accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), le pays doit conforter sa position de leader en étant, à la fois, acteur et bénéficiaire de cet espace économique.

Wassimagnon