1er congrès du RHDP, une mobilisation exceptionnelle et une défection du public pendant le discours de Ouattara pour un soucis de transport?

Le comité d’organisation du Premier Congrès ordinaire du RHDP  a réussi incontestablement, le pari de la mobilisation hier au stade Houphouët-Boigny.

Malheureusement, le public qui est venu de toutes les localités de la Côte d’Ivoire n’est pas resté jusqu’à à la fin, laissant du coup un goût d’inachevé à la cérémonie.

Le public a repondu massivement à l’appel du comité d’organisation présidé par le bouillant, homme d’affaire, Adama Bictogo.

Toutes les tribunes et la pelouse étaient bondées de monde déjà à partir de 10 heures comme constaté par KOACI sur place pour une cérémonie qui devait démarrer à 11 heures.

C’est dans un stade Houphouët-Boigny plein à craquer que le chef de l’Etat et son épouse ont été accueilli par un public composé de jeunes et de vieux.

Le couple Ouattara n’oubliera pas de sitôt l’accueil triomphal que les militants et sympathisants du RHDP  leur ont réservé hier à leur arrivée à 10 heures 45.

C’est donc dans une ambiance féerique que la cérémonie a démarré avec les allocutions, la lecture du rapport, les motions, les résolutions et sans oublié les prestations d’artistes.

Le public était très attentif lors de ces différentes étapes jusqu’à ce que le Président du RHDP  prenne la parole.

L’on a constaté avant que le chef de l’Etat ne prenne la parole pour livre son message, le stade Houphouët-Boigny qui avait affiché complet, a commencé à se vider.

Le mouvement a commencé par les tribunes situées dernière le podium et a gagné petit à petit les autres tribunes et la pelouse.

Avant que le Président du RHDP  ne finisse son discours, il s’est retrouvé en face d’un public qui avait considérablement maigri.

Des observateurs de la vie politique ivoirienne affirment que cette défection du public s’explique.

Selon eux, la plus part des personnes qui ont effectué le déplacement d’hier, ne connaissent pas en réalité les raisons de leur présence au stade.
Selon nos informations sur place, cette ruée vers la sortie était liée à une possible crainte de rater les bus mobilisés pour le transport vers le stade, ou de pouvoir y avoir accès d’où la nécessité de se presser pour être bien positionné dans la file d’attente de montée.

Ces observateurs de la vie politique ivoirienne ont-ils raison ? En tout cas KOACI a constaté que c’est après la prestation du dernier artiste qui devait faire la place au Président du RHDP  pour faire son discours  que le public a commencé à déserter le stade.

Par ailleurs, ce premier congrès ordinaire  du RHDP  très attendu a laissé la majorité des militants et sympathisants du RHDP  sur leur faim.

Ceux qui ont effectué le déplacement du stade Houphouët-Boigny sont répartis sans être fixés sur le sort de leur partis d’origine, s’ils seront dissouts ou pas, puisque ce sujet a animé les pré-congrès éclatés.

Une chose est sûre le Président a annoncé qu’il travaillera pour mettre en place les instances de cette nouvelle formation politique dans le premier trimestre de cette année.

Wassimagnon